• Listen to the Oceans: Uruguay hosts first ocean conference

Appel à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples

Un nouveau rapport a pour but de fournir à la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples des arguments convaincants et de fond relatifs à un élément fondamental des traditions africaines originelles, à savoir les sites naturels sacrés savoir et leurs systèmes de gouvernance coutumiers. Il appelle à une politique décisive et une réponse législative.

Les sites naturels sacrés sont des lieux d’importance écologique, culturelle et spirituelle, intégrés dans des terres ancestrales. Ils sont reconnus comme tels par des peuples autochtones à travers le monde, et l’Afrique ne fait pas exception. En outre, les communautés gardiennes de sites et de territoires naturels sacrés sont le fondement de l’identité et du patrimoine de l’Afrique, au cœur de la vision de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples.

Une Déclaration et un Appel à l’action des communautés gardiennes de six pays africains constituent le noyau du rapport. Dans leur propre voix collective, elles décrivent tout d’abord la façon dont elles sont déterminées à conserver et à protéger leurs traditions ancestrales, les sites et les territoires naturels sacrés et, d’autre part, la raison pour laquelle cela est si important. Le rapport fournit un corps de soutien juridique et politique à la déclaration des gardiens, tiré à la fois de la Charte africaine ainsi que du droit international et national. Il nous rappelle que la Charte africaine engage les États membres à respecter et à maintenir des systèmes juridiques pluralistes, et recommande que les pays africains reconnaissent un système juridique a priori dans le cadre de leur engagement envers une identité africaine fière, afin de mieux piloter une voie de développement où l’intégrité et l’héritage du continent sont maintenus. Les annexes donnent des exemples concrets de communautés gardiennes ayant cherché une reconnaissance juridique de leurs sites et territoires naturels sacrés et des systèmes de gouvernance coutumiers, des instruments juridiques internationaux et régionaux pertinents et des déclarations de la Commission africaine, qui soutiennent les objectifs du rapport.

Les points clés qui émanent du rapport sont les suivants:

• Les sites et territoires naturels sacrés jouent un rôle primordial dans la protection de la biodiversité, essentiel pour la construction de la résilience au changement climatique pour les écosystèmes dont dépendent les systèmes alimentaires.

• Les communautés gardiennes qui maintiennent des systèmes de gouvernance coutumiers pour protéger les sites et territoires naturels sacrés jouent un rôle essentiel dans la préservation des valeurs traditionnelles de l’Afrique, et demandent une reconnaissance et un soutien juridique pour ce faire, compte tenu de leur vulnérabilité grandissante face aux pressions croissantes des différentes formes d’accaparement des terres et d’extraction.

• Les sites et territoires naturels sacrés sont le fondement des systèmes de gouvernance coutumiers, qui ne sont pas en mesure de prospérer sans protection juridique.

• La reconnaissance des systèmes de gouvernance coutumiers dans le cadre de systèmes juridiques pluralistes constitue un élément essentiel du respect de l’essence de l’Afrique, tel qu’énoncé dans la Charte africaine.

• Les sites et territoires naturels sacrés doivent être reconnus comme des zones interdites à l’exploitation minière et à d’autres activités destructrices ou extractives, en phase avec une reconnaissance internationale croissante et des menaces.

Le rapport appelle à la reconnaissance des sites et territoires naturels sacrés ainsi que de leurs systèmes de gouvernance coutumiers. Depuis l’ère coloniale, les sites et territoires naturels sacrés ont été systématiquement sapés et violés. Avec l’expansion continue du développement industriel et une nouvelle ruée vers les ‘ressources naturelles’ de
l’Afrique – terre, minéraux, métaux et richesse de combustibles fossiles – les sites et territoires naturels sacrés et leurs communautés gardiennes sont en première ligne. La Commission africaine est appelée à invoquer la Charte africaine pour les défendre contre cet assaut.

Cliquez ici pour lire le résumé en français.

Read the Summary Report in English here.

Take a Leap with Us - Support our work with a donation

We live in a time of multiple, complex crises. There are no easy answers. Working to uphold the health and diversity of our living planet is always rewarding, but we think you’ll agree it can sometimes feel like swimming against the stream. And yet like salmon we leap, and more often than you might expect, we make it. We invite you to make the next leap with us by making a donation of any size. Thank you for your solidarity.

PayPal